logistique-e-commerce

Défi n° 1 : Une mauvaise gestion des stocks

 La mauvaise gestion des stocks est un problème récurrent auquel la majorité des entreprises sont confrontées en commerce électronique. Si générer des ventes en ligne est une première étape clé, optimiser sa gestion des stocks est un tout autre défi.

 Généralement, suite à une augmentation de l’activité, l’afflux des stocks doit être optimisé en temps réel afin de ne pas affecter votre activité (créer le mécontentement des clients, pertes économiques, coûts supplémentaires…).

 Si chaque entreprise à son propre modèle économique en termes de vente en ligne et de gestion des stocks, une règle d’or persiste : le client est roi. En effet, toute commande effectuée sur votre site doit être livrée, ce qui signifie donc avoir du stock de disponible en avance.

 Si vous fonctionnez dans un modèle de flux tendu, assurez-vous tout de même d’avoir un minimum de stock en guise de sécurité. Il vaut mieux prévenir que guérir et lorsqu’il s’agit d’une entreprise récente, les premiers clients sont les plus importants.

Défi n° 2 : le coût du transport

Les coûts de transport représentent quand même une grande partie des coûts pour une entreprise à ses débuts. Qu’il s’agisse de la livraison des produits ou des frais de retours, tout doit être optimisé de sorte à réduire vos coûts et aboutir progressivement à une économie d’échelle, c’est-à-dire produire et livrer plus, sans augmenter ses coûts.

Si vous débutez, assurez-vous d’avoir un transporteur de confiance, renommé et sérieux afin d’éviter tout coût supplémentaire (dégâts de la marchandise pendant le transport, perte, voire vol, emballage ouvert…). Assurez-vous aussi d’avoir bien réalisé la commande du client (les bons produits dans le bon emballage, dans le bon état…).

Une étude démontre qu’environ 29% des retours clients sont causés par des oublis ou une erreur sur la marchandise. Autant éviter cela et vérifier en amont chaque commande avant de l’expédier.

Vous l’aurez compris, qu’il s’agisse d’une start-up ou d’une grande entreprise, le coût du transport est un élément essentiel qu’il faut contrôler et optimiser en permanence dans le domaine du commerce électronique.

 Voici quelques solutions pour optimiser votre budget transport :

  • Réduire le poids de l’emballage en choisissant le bon type de carton.
  • Évitez de surprotéger votre colis (ce qui le rend plus lourd).
  • Réalisez vos calculs de rentabilité : carton 1 + calage A ou carton sur-mesure ? Quelle solution aura le plus d’impact sur votre budget ?

·  Réduisez la taille de vos envois pour les petites marchandises : si vous pouvez les faire entrer dans une boîte aux lettres, évitez ainsi le coût d’un transporteur.

Défi n° 3 : le bris ou la détérioration

Les marchandises brisées ou les colis endommagés sont un problème de taille à la fois pour le vendeur et le transporteur.

 Dans 44% des cas, un colis abîmé aura un impact négatif sur la qualité perçue du client. Endommageant donc la réputation et le service de l’entreprise.

De plus, après une mauvaise expérience, il y a 70% de chances que le client ne renouvelle pas sa commande sur votre site et laisse un avis négatif.

 Pour éviter l’endommagement ou le bris tout au long de la chaîne logistique, vous pouvez  :

  • Ajouter une étiquette / un ruban adhésif qui indique “Fragile”.
  • Utiliser des cartons solides ; c’est-à-dire choisir des cartons dont les dimensions sont parfaitement adaptées au produit.
  • Avoir une protection adaptée au produit.

 Enfin, assurez-vous d’avoir une bonne assurance en cas de litige avec le transporteur, voire le client, et en cas d’accidents / d’imprévus. Par ailleurs, il existe des assureurs qui sont spécialisés en commerce électronique.

Défi n°4 : Un site web non-actualisé

Si la gestion des stocks est une chose, l’actualisation du site web en est une autre. La réalisation de ventes en ligne doit toujours être en accord avec le stock en entrepôt. Il est inutile de vouloir réaliser toujours plus de commandes si le stock ne suit pas.

 N’ayez pas peur d’afficher « rupture de stock, prochainement de retour » sur votre page web. Cela n’affectera pas votre activité, au contraire, le client pourra vous laisser ses coordonnées afin d’avoir une notification par courriel lorsque le produit sera de nouveau disponible, ou encore évaluer les autres alternatives disponibles en remplacement. 

 Un site web qui ne met pas à jour la disponibilité réelle des stocks peut être fortement dommageable pour votre entreprise, il est donc essentiel d’actualiser votre site très fréquemment.

 Enfin, voici une liste non exhaustive des 9 meilleures pratiques pour un commerce en ligne : 

  • Trouver rapidement un partenaire logistique
  • Privilégiez l’expédition gratuite (et rapide)
  • Automatisez ce que vous pouvez
  • Assurez la qualité et l’exactitude des commandes
  • Envisager des options durables
  • Synchronisez vos stocks
  • Connectez vos entrepôts
  • Régionaliser les stocks pour réduire les coûts
  • Diversifiez votre chaîne d’approvisionnement

Vous pouvez télécharger notre document sur les 40 questions à se poser avant de se lancer dans le commerce électronique.

Logistique en commerce électronique : 4 défis majeurs à relever

Cécilia Ndofunsu

Stratège au Contenu chez Parkour3

Category: E-commerce