Quand il s’agit de repenser la conception de son propre site Web, les chances de catastrophes du point de vue du positionnement SEO sont élevées. Heureusement, il existe des astuces pour les éviter! C’est ici, dans cet article, que nous allons décortiquer les principales étapes de la refonte du site Web. Nous allons également définir les implications SEO qu’une refonte de site web implique. En ayant à l’esprit tous les faux pas à éviter, vous serez en mesure de compléter le processus de refonte de votre site Web sans nuire à votre SEO.

Avant la migration

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une entreprise peut décider de mettre en œuvre une refonte de son site web. Parmi celles-ci, les principales sont :

  • des initiatives de marketing;
  • des améliorations de SEO;
  • une nouvelle image de marque;
  • de nouveaux produits;
  • des améliorations de l’expérience utilisateur.

La chose la plus importante à faire à ce stade est de se fixer des objectifs appropriés, c’est-à-dire réalisables, mais avant-gardistes pour son entreprise. En d’autres mots, vos objectifs doivent être concrets, mais ambitieux si vous souhaitez un succès. Et oui, « Qui ne risque rien, n’a rien! ».

Mais quelle est la meilleure façon de se fixer des objectifs appropriés ? Évidemment, il y a plusieurs étapes à suivre… La description des étapes du référencement, l’assiduité d’un calendrier, faire une liste de vérification et faire un plan de contrôle de la qualité sont des mesures qui doivent être prises en considération afin de s’assurer que le référencement de son prochain site web soit représenté à chaque étape de sa conception.

Aussi, il ne faut pas négliger de s’assurer d’avoir bien identifié les pages de son site web (ex : Articles de blogue) qui obtiennent déjà, avant la refonte du site web, de très bons résultats sur les moteurs de recherches. En effet, il est fréquent que seulement 20% des pages génèrent plus de 80% des visites d’un site. 

Lors de la refonte du site web, si un gros changement au niveau du contenu est impliqué dans le redesign, il est inévitable qu’il doive aussi y avoir plusieurs modifications au niveau du SEO. Il faut s’assurer que les pages importantes du « vieux » site qui portent énormément de valeur auprès du SEO ne soient pas omises du futur site. Il faut également s’assurer que le message global de l’entreprise et le thème des sections du site ne soient pas dilués par la conception.

Dans la mesure du possible, il faut éviter de supprimer un millier de mots du texte d’une page de renvoi et de le remplacer par quelques phrases accrocheuses. Les designs minimalistes peuvent sembler bons, mais Google aime les pages remplies de mots. 

Cependant, les pages avec une trop grande quantité de contenu peuvent faire peur au visiteur. Par contre, il existe une façon de contourner ce problème, tout en conservant son référencement! En effet, il s’agit de faire en sorte que certains textes de la page soient cachés par défaut, mais qu’ils peuvent être affichés en cliquant sur le titre, par exemple. Cette méthode est l’utilisation des textes en accordéon. Bien qu’utile pour l’esthétisme de la page, il faut s’assurer que les textes cachés soient tout de même indexés par les moteurs de recherche. 

Lors d’une refonte de site web, lorsque le contexte et l’architecture globale du futur site sont décidés, c’est l’heure de commencer à travailler, à protéger ou à optimiser de façon proactive les pages et les éléments spécifiques qui aident à la pertinence pour le SEO. On parle des URL, évidemment, des titres des pages, des métas descriptions, des textes de remplacement, etc.

Il est aussi très important de vérifier qu’aucune page du nouveau site web n’affichera aux utilisateurs la célèbre Erreur 404. Il est primordial de vérifier que l’entièreté des pages qui hébergent des liens pointant vers d’autres pages soient correctement rédigées, avec le bon URL. Heureusement, des outils existent pour vous faciliter la vie en cas de problèmes. Entre autres, l’outil SEO Minion peut vous aider à identifier les liens brisés et d’autres éléments importants de votre référencement.

À ne pas négliger : comme plusieurs choses peuvent mal tourner durant une refonte de site web, un spécialiste du positionnement SEO devrait travailler en étroite collaboration avec un concepteur UX et un développeur de site Web pour éviter le plus de problèmes possible.

Le lancement du nouveau site web

C’est presque l’heure du lancement, il faut redoubler d’efforts. Maintenant, il est conseillé de passer à travers chaque point de la liste de contrôle qui a été précédemment conçue et d’effectuer toutes les vérifications de la qualité du travail qui a été fait sur le nouveau site web.

Ne donnez pas le feu vert pour le lancement s’il y a encore des retouches à faire et qu’elles doivent être testées. Ceci est très important, car il est beaucoup plus facile de retarder légèrement le lancement que d’annuler les dommages par après ou de devoir retourner à l’ancien site Web. Il vaut mieux être minutieux et perfectionniste pour être entièrement satisfait du produit final.

Après la migration

La première chose à faire une fois le nouveau site web lancé est de vérifier, encore une fois, que toutes les redirections fonctionnent correctement et que les erreurs n’apparaissent pas. On ne peut jamais être trop prudent! Il est également important de tester la page d’accueil et les pages clés à travers un outil de test mobile-friendly pour s’assurer que le site au complet obtienne de bonnes notes.

Lorsque nous sommes satisfaits de la redirection et de la mise en œuvre du SEO du site web, il est temps de soumettre le sitemap XML. Il faut s’assurer que le plan de site dynamique comprend l’ensemble souhaité d’URL de destination. Si l’on utilise un plan de site statique, il faut en générer un nouveau immédiatement, le vérifier et le soumettre.

Aussi, il est important d’installer une phase de surveillance durant les deux mois suivant le lancement du nouveau site, environ, pour surveiller Google Search Console et Google Analytics. Ceux-ci permettent de détecter les erreurs 404, les erreurs de crawl et tous les problèmes HTML sur les pages signalées. S’il y en a, il faut les régler rapidement. Avec Google Analytics, vous serez également en mesure de détecter les baisses de trafic sur les pages visées.

L’ensemble des stratégies mentionnées ci-dessus sont considérées comme de bonnes pratiques « white hat » en matière de SEO. Elles ajoutent de la valeur au référencement d’un site Web, fournissent une grande expérience de conception et peuvent augmenter les classements, le trafic et les ventes de Google ainsi que celles d’autres moteurs de recherche. Cela dit, il y a aussi des stratégies « Black Hat » qui ont été utilisées dans le passé pour atteindre des classements élevés de manière douteuse. Effectivement, il s’agit de tactiques illégales du point de vue de Google. Les entreprises seront d’ailleurs pénalisées une fois identifiées par le moteur de recherche. Lorsqu’un site web est identifié, car il utilise des techniques illégales, il n’y a pas vraiment de retour en arrière,  c’est pratiquement irréversible…

Voilà, vous en connaissez davantage sur le sujet! En espérant que vous utiliserez ces outils à bon escient. Songez-vous à lancer un projet de refonte de votre site web? En plus du SEO et du référencement, il y a plusieurs autres éléments à considérer. Nous pouvons vous aider, pour en savoir plus, consulter notre article sur Les 50 questions à se poser avant la refonte de votre site Web.

 

Refonte de site web : comment conserver son positionnement SEO ?

Category: Engagement WebRefonte de site Web